La relève sur le tracteur...

La relève sur le tracteur…

C’est de La Mazelle que j’écris ce petit article, en ce dimanche 18 octobre. Je suis en stand-by comme du reste mon équipe du chai composée de Charles et Catherine. Baudouin qui a envie de venir tâter du chai, est lui aussi en stand-by sachant qu’il recevra un SMS lui donnant le feu vert pour venir à La Mazelle pour presser le Pinot noir…

L’attente qui pourrait paraître insupportable aux gens pressés est un moment privilégié pour écouter les levures travailler dans le secret des bacs de macération Écoutez les avec moi (mettre le son à fond).

C’est aussi le moment de regarder en arrière, le magnifique travail des bénévoles vignerons dans cette pente si rude pour nos pauvres pieds et dos. La récompense d’un beau vin est là, à deux pas dans le chai, où par une alchimie bien mystérieuse encore, les grappes de raisin si belles au moment de la vendange, se sont déjà transformées en nectar que nous ferons déguster vers 2018…

Le pressurage est un des moments clés du maître de chai. C’est lui qui décide quand on arrête de presser le moût alcoolisé. Ce sera son choix de garder ou de perdre une partie de la récolte… Faut-il presser à 0,3 bar, 0,5 bar, 0,8 bar ou 1 bar voire plus… De son palais, de son unique palais, il va déterminer le moment adéquat pour ne pas tirer le coté herbacé si typique d’un Pinot noir trop pressé… Ces moments de fusion entre le maître de chai et son vin se passe aussi dans le secret du chai, tous les soirs, juste pour identifier le moment ultime du début de la fermentation, celui de son cheminement et surtout celui de sa fin jusqu’au moment de la mise en bouteille. Certes cela représente quand même 6 à 8 mois de soutirage, d’attente, de patience, d’écoute, de dégustation, parfois de doutes. Un maître de chai n’est donc pas quelqu’un de pressé. C’est là que se trouvent les 20 % du maître de chai… Les 80 autres pourcents, se sont déjà déroulés dans le vignoble tout au long de l’année. Et quand le vin continue son parcours sur l’année suivante, déjà les vignerons préparent la vigne pour le prochain millésime. Ainsi le vin en cuve et ensuite en bouteille communique avec le raisin en devenir dans un cercle perpétuel.

Géry de Broqueville

PS : Ci-dessous, les albums photos montrant les différents moments des vendanges et du travail du chai en ce mois d’octobre.

Vendanges de l’Auxerrois (Géry) :

Vendanges de l’Auxerrois (Quentin) :

no images were found

Vendanges du Pinot noir (Géry) :

Vendanges du Pinot noir (Isabelle) :

no images were found

Pressurage de l’Auxerrois :

no images were found

Pressurage du Pinot noir – dimanche 18/10 :

no images were found